Corpus Media - Videos

Posted on May 30 -

Toutes les videos sur le groupe CorpusMedia de Vimeo.


Genèse 3:16

Création K. Danse 2010

Spectacle de danse contemporaine et multimédia pour trois interprètes féminins, adaptable pour tout plateau de scène et dans l’espace public

dossier complet / Photo HD

Premières représentations : dans le cadre de CorpusMedia 2010,

  • 21 mai 2010, Théâtre Marcel Pagnol, Villeneuve-Tolosane, 20h
  • 29 mai 2010, Mix’Art Myrys, Toulouse, 21h30 vidéo complète
  • 19 juin 2010, Festival “Mouvements sur la Ville”, Montpellier, 15h et 23h
  • 16 juillet 2010, Festival « Llunes d’esBaluard », Palma de Mallorque, Iles Baléares, 22h

Trio chorégraphique inspiré par Le Rire de la Méduse d’Hélène Cixous et par la poésie féministe de l’australienne Diane Fahey, Genèse 3:16 dis-occulte la femme en tant que concept et expose ses représentations classiques : femmes figées comme des figures mythologiques dans l’intérêt du pouvoir, femmes tenues de s’exprimer selon le discours dominant masculin, femmes qui ne peuvent pas explorer leur continent noir, parce que le “noir est dangereux”. En associant danse, texte, chant, musique, images et objets symboliques dans un voyage vers un être-au-monde féminin une autre vision émerge. Ce spectacle célèbre la féminité et la solidarité entre femmes au travers du temps et des cultures.

Interprétation et danse : Aude Miyagi, Anne Panjwani, Julie Pichavant Création musicale et sonore : David Fieffé Création vidéo : Guillaume Bautista Costumes : Aude Miyagi Création lumière : Jean-François Langlois Concept : Anne Holst Direction chorégraphique et artistique : Anne Holst, Jean-Marc Matos

Description du projet

Genèse 3:16 s’inscrit dans la continuité de plusieurs chorégraphies récentes réalisées sur le thème des relations entre les sexes : Echo Room (création 2009), Nuit Ecran (création 2007), Lovely User (créé pour le Festival Monik, Odyssud, Blagnac, 2005). Des duos homme-femme en font partie.

Avec la musique, le texte, l’image vidéo et le mouvement les interprètes donnent corps à ces visions pour en offrir aux spectateurs une interprétation saisissante des tensions qui en résultent.

Contexte

Genèse 3:16 met l’accent sur l’écriture chorégraphique et s’accompagne d’une création originale en musique et vidéo. Il peut s’adapter à tout lieu intérieur ou extérieur (scène de théâtre, scène en extérieur intégrée dans l’espace public, etc.).

Durée : 50 mn.


Clavo, memoria de erizo (Clou, mémoire de hérisson)

Isabel Castro Yung et Catalina Carrasco Jover

Technique : Manuel Calvo Pérez

castrojung@gmail.com

Un acte de foi aveugle Le défi : atteindre le clou avec les yeux bandés. Vaincre la peur, vaincre le doute. Manquer le coup peut produire une grande douleur. Réussir peut être une victoire et donner de la sécurité. La foi : guide et protectrice. Le clou : une défense ou une fuite Une arme et un point d’ancrage. La meilleure défense est-elle une bonne attaque ? Le clou – l’anesthésiant. Ce qui te rend indolent. Une vraie expérience physique. Les ballons, des corps étrangers – comme des fantômes, ils remplissent l’espace avec “rien”. Ils sont comme les peurs qui t’écrasent, mais aussi comme les illusions et les rêves - en même temps fragiles comme les bulles de savon. La guerre est intérieure. Restons-nous immobiles, assoupis ou bien la recherche continue?

Remerciements : “Institut Ramon Llull, Iles Baléares”




Other Posts